Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


Il y a 40 ans que l’exposition January 5—31, 1969 s’est tenue à New York (McLendon Building).

C’est la première fois qu’une publication fait office d’exposition (collective) à part entière.

Cette exposition historique a été en effet organisée par Seth Siegelaub selon le principe suivant :
« L’exposition réside dans (l’idée communiquée dans) le catalogue ; la présence physique (de l’oeuvre) est en sus du catalogue. »

A l’occasion de cet anniversaire, l’ESBACO commémore l’événement. 36 artistes et/ou auteurs internationaux ont été invités — y compris tous les enseignants de l’ESBACO —, à nous adresser une « oeuvre » à titre de contribution au catalogue en tant qu’exposition ; elle s’intitule January 5—31, 2009.
Dans le contexte spécifique d’un établissement supérieur d’enseignement artistique, tous les contributeurs ont été conviés à participer à cette exposition/catalogue en interprétant librement la proposition suivante :



 

 

UNE EXPOSITION D’ART QUI EST UN
(ENSEIGNEMENT COMMUNIQUE DANS LE) CATALOGUE,
 LA PRESENCE PHYSIQUE
(DU LIEU D’EXPOSITION ET/OU DE L’ECOLE)
EST EN SUS DU CATALOGUE ;
MIEUX, LE CATALOGUE LUI—MEME EST L’ENSEIGNEMENT,
ET NON PAS TELS OU TELS OBJETS, LIEUX,MODES OU
PRESTATIONS PEDAGOGIQUES EXTRINSEQUES AU CATALOGUE.


Dès lors, il est bien entendu que, s’autorisant à la fois de l’hétérotopie des artistes et de la spécificité de leur enseignement — au sens large comme au sens propre du terme —, January 5—31, 2009 paraîtra plus utopique qu’atopique. Mais est-ce là raison suffisante pour ne pas souscrire à cette observation relativement récente de Seth Siegelaub :
« Je pense que nombre d’artistes sont quelque peu désappointés par cette époque parce que nous avions tant promis — se débarrasser des valeurs artistiques capitalistes et de l’objet marchand, etc. — or on n’y est pas du tout parvenu ; mais la promesse demeure. »

Quoi qu’il en soit, January 5—31, 2009 souscrit à cette promesse en énonçant une question : que serait donc enseigner (ou faire école), sans subventions, sans murs et sans appareil administratif maintenant que, comme le prétendait Seth Siegelaub dès 1969, les enseignants ou les « artistes ont finalement été acceptés en tant qu’hommes d’idées et pas simplement comme des artisans qui ont des pensées poétiques » ; autrement dit, maintenant qu’ils auraient enfin été acceptés en tant qu’hommes et femmes artistes plutôt que simples salariés ?

 

 

 

 

Jean—Charles Agboton—Jumeau, directeur de l’ESBACO, commissaire d’exposition


CONTRIBUTIONS DE :
_____________________________________________________________________________________________________

CLAUDE AUDOUARD
JEAN FRANÇOIS BERGEZ
JULIEN BLAINE
LAURENT BUFFET
KHADIJA Z CARROLL
CENTRE D'ART MOBILE
ROBIN COLLYER
MURIEL COUTEAU
SIMON CUTTS
PAUL DEVAUTOUR
PETER DOWNSBROUGH
ET N'EST-CE*
KIRSTEN FORKERT
ROBERT JANITZ
DAVID K'DUAL
LAURA LAMIEL
LEFEVRE JEAN CLAUDE
SEBASTIEN LEVASSORT
PETER LIVERSIDGE
MARC LOUVEAU
LAURENT MARISSAL
METAHAVEN
DELPHINE & ROBERT MILIN
ERIK MOSKOVITZ & AMANDA TRAGER
OLIVIER MOSSET
CLEMENTE PADIN
ADRIAN PIPER
CLAUDE QUEYREL & PASCALE STAUTH
HUBERT RENARD
FRANÇOIS RISTORI
ALEXANDRE ROLLA
PHIL STEPHENS
MALKIT SOSHAN
BRANIMIR STOJANOVIĆ
TSUNEKO TANIUCHI
MORGANE TSCHIEMBER


commissaire d'exposition : JEAN-CHARLES AGBOTON-JUMEAU



 
Le catalogue sera présenté
par le mur saint martin au Snax k’Fé
LE 17 JANVIER à partir de 16hOO
au 182 rue saint martin 75003 Paris



 

 

 

Tag(s) : #January 5—31, #Et n’est-ce* &-et, #Laurent Marissal, #Laurent Buffet, #Lefevre Jean Claude, #Hubert Renard, #Antoine Moreau
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :